Sainte-Cécile le 21 novembre 2010.

Photos offertes par Sabine Pinton, Magali Lissandro et Françoise Lejoly.
 
Petite séance académique le vendredi après la répétition à l'église.
La répétition à l'église terminée, nous sommes revenus au local o une courte séance académique intimiste traditionnelle de Sainte-Cécile a eu lieu, à l'issue de laquelle des cadeaux ont été remis par le comité au chef de musique Jean-Philippe, à l'ancien chef Amour, aux professeurs bénévoles de l'école de musique   Sophie Delcoigne et Andrée Tasseroul, à Monique Devoldere qui entretient les locaux et gère les costumes, ainsi qu'aux bibliothécaires Arthur et Thomas. Au cours de cette séance, André Vandenbergh et Amour Matagne nous ont abreuvés et régalés pour fêter leur anniversaire.
Samedi soir : les tables sont prêtes.

Départ pour la messe.


Morceaux exécutés au cours de la messe :
Toccata tirée de l'opéra "Orfeo" de Monteverdi — Os Justi de Brckner — Pavane in Blue de Ted Huggens — Pavane pour une infante défunte de Ravel — et Lohengrin (extraits) de Richard Wagner.


En route vers la salle du banquet.



Où est-ce qu'on nous a mis ? Les décorés
Le banquet.
Après quelques arguèdènes, le banquet a commencé par la séance académique traditionnelle. D'abord un discours bien élaboré de notre président dans lequel chaque mot avait un rapport direct avec la musique. Ensuite ce fut celui de la trésorière qui nous détailla l'année écoulée en prestations et en chiffre d'affaires. On termina par la remise de décorations d'ancienneté aux musiciens : 5 ans : Kyle Willem et (avec un an de retard) Andry Vandenbergh ; 10 ans : Mélanie Bertrand ; 25 ans : Marie-Line Marche, Julie Scaillet et Jean-Claude Schmidt ; 30 ans : Eric Genard et Fabrice Matagne ; 45 ans : Arthur Matagne.
Ensuite ce furent l'apéritif et le banquet entrecoupé d'arguèdènes.
  Le repas, vraiment gastronomique, accompagné de vins finement sélectionnés par Etienne Hayez, était préparé et servi par Stéphane Deflorenne et son équipe, avec un dessert signé Fabrice. Avant le hors-d'œuvre, Iouri nous amusa beaucoup par sa rétrospective visuelle en projection sur le mur, commentée par lui-mme, de notre année musicale. Il y eut aussi la tombola toujours grandiose qui caractérise notre repas de Sainte-Cécile. N'oublions pas les interventions habituelles sur la scène de notre comique troupier Michel Cassart avec entre autres son "ami Bidasse". Nous avions aussi, cette année, Annette et Magali transformées en Vamps, qui nous ont détaillé tout en jeux de mots quelques personnages caractéristiques de notre harmonie.
Table des ancêtres Les VIP Les autres

 
Article paru dans L'Avenir du 30 novembre 2010, par Vincent Pinton.